Le GNL de détail Un marché porteur

Le GNL de détail se développe dans toutes les parties du monde et offre des perspectives d’avenir prometteuses. Aujourd’hui, le Groupe déploie un service de GNL porté aux États-Unis, en Europe et bientôt en Asie, complété d’une offre de GNL carburant.

Les enjeux
Le GNL de détail (retail) regroupe les activités de GNL carburant (pour les bateaux, les poids lourds ou les trains) et de GNL porté (qui alimente les clients non raccordés au réseau principal des gazoducs). Ce secteur offre des perspectives d’avenir très prometteuses : il pourrait ainsi représenter 10 à 15 % du marché global du GNL en 2025, soit environ 60 millions de tonnes par an.

Le GNL porté
Le GNL porté (ainsi nommé car il est transporté par camion) permet d’approvisionner les marchés de petite taille ou isolés.

En fonction de la demande, GDF SUEZ peut soit fournir le GNL ex-terminal à des grossistes qui alimenteront ainsi leurs clients, soit vendre directement au consommateur final (industriel, station GNL carburant).

Sur ce marché, GDF SUEZ bénéficie d’une expertise reconnue aux États-Unis, grâce à ses activités sur le terminal d’Everett – depuis 1971, ce dernier fournit chaque année en moyenne 200  000 tonnes de GNL à ses clients du Nord-Est des États-Unis.

En Europe, GDF SUEZ est présent sur le marché du GNL porté depuis 2013. L’activité a connu un essor rapide, portée par la demande accrue d’industriels éloignés des réseaux souhaitant se convertir au gaz naturel, énergie propre et compétitive. Les terminaux méthaniers du Groupe sont désormais équipés : Montoir-de-Bretagne et Fos Tonkin en France ainsi que les terminaux dont le Groupe a réservé de la capacité long terme (Zeebrugge en Belgique et Isle of Grain au Royaume-Uni) possèdent tous des services de chargement de camions-citernes en GNL. Montoir-de-Bretagne a récemment célébré (et chargé en camion-citerne) la millième cargaison vendue par GDF SUEZ GNL et LNGeneration, filiale de GDF SUEZ dédiée au GNL porté, livre quotidiennement des clients industriels.

Le GNL carburant
Si le GNL de détail a le vent en poupe, c’est notamment pour ses qualités environnementales, comparé au GPL, au fioul lourd et au diesel (jusqu’à 20 % de réduction des émissions de CO2 et 95 % de réduction des particules fines, comparé à ce dernier). Ce sont d’ailleurs les réglementations environnementales (en vertu desquelles les navires devront réduire leurs émissions en Europe du Nord, puis partout dans le monde à horizon 2025) qui ont conduit GDF SUEZ, Mitsubishi et NYK à conclure un accord de développement du GNL carburant maritime. Grâce aux navires de soutage de GNL (ou LBV, pour « LNG Bunkering Vessels ») qu’il affrétera, le groupement assurera le transbordement bord à bord du carburant pour ravitailler les vaisseaux fonctionnant au GNL. Le premier LBV commandé par GDF SUEZ sera livré d’ici 2016.

En Europe, la filiale LNG Solutions développe une offre de GNL carburant aux Pays-Bas pour les camions, les barges et le transport côtier. Elle a ouvert sa première station d’avitaillement en 2013 et s’est associée en avril 2015 avec l’entreprise DCB Energy pour en créer dix autres dans le pays, dont quatre au cours de l’année.

Dans le Nord-Est des États-Unis, GDF SUEZ équipe en GNL carburant la flotte du transporteur TransGas, grande entreprise de transport par camion de GNL dans cette région.

Grâce à son large éventail d’expertises dans le domaine du GNL, GDF SUEZ est particulièrement bien positionné sur le marché du retail au niveau mondial ; le Groupe envisage à présent le développement rapide de cette activité en Indonésie, au Chili et en Inde.